bande


VOLCAN SOUFRIERE HILLS


île de Montserrat

Observations du mercredi 14 au dimanche 18 avril 2010
(Récit et photos : André Laurenti)










Le volcan de la Soufrière Hills sur l'île de Montserrat est un stratovolcan andésitique qui occupe la moitié sud de l'î
le. Depuis le XVIIeme siècle il ne s'était plus manifesté et avait été un peu oublié par les communautés qui habitaient sur ses flancs.
Après une période d'activité sismique pré-éruptive en janvier 1992 et en juin 1994, en juillet 1995 le volcan a décidé de reprendre du service. Une activité extrusive et explosive s'est traduit par la croissance d'un dôme de lave accompagnée successivement par des écoulements pyroclastiques, des nuées ardentes et des lahars associés.
Les premières manifestations ont nécessité dès décembre 95 jusqu'au 1er janvier 1996, l'évacuation de tout le sud de l'île, puis la destruction de la capitale Plymouth.
Le dernier saut d'humeur du volcan s'est produit le 11 février 2010 générant une nouvelle fois l'effondrement partiel du dôme. L'événement a duré 55 minutes. Les coulées pyroclastiques se sont intensifiées à 12h35 (heure locale).  L'activité maximale a débuté à 13h04 et a commencé à décliner à 13h30.
En explosant le volcan de type péléen, a projeté une épaisse colonne de cendres à plus de 10.000 mètres d'altitude. Les courants aériens ont dispersé les cendres en nuage avant de les rabattre sur la Guadeloupe. Une panne d'alizés, et toute l'île s'est recouverte d'un manteau gris, couvrant herbe, arbres, routes, rues, voitures.

Crèches, écoles, collèges et lycées ont été fermés, comme l'aéroport international de Pointe-à-Pitre. Trois avions venant de Paris ont été détournés, l'un vers Punta Cana, en République dominicaine, deux autres vers Fort-de-France en Martinique.
Notre visite en ces lieux nous a permis d'observer le résultat de ce nouvel épisode du volcan en compagnie d'Evelyne Pradal et de quatre adhérents de L'Association Volcanologique Européenne (L.A.V.E.).



Photo02

Sur le tarmac de l'aéroport de Pointe à Pitre en Guadeloupe, l'avion exclusivement réservé pour nous cinq, est fin prêt à nous embarquer pour la distination de l'île de Montserrat située à 80 km au nord-ouest de la Guadeloupe.



Photo1

Présentation de l'équipe avec de gauche à droite Simone Chrétien (Délégué Association L.A.V.E. Alsace), Evelyne Pradal notre guide volcanologue, Paul Reichert du Luxembourg, Catherine Delattre, tous membres de l'association L.A.V.E. et notre pilote.



Photo03
Le trajet durera une trentaine de minutes.
 

Photo04

La ville de Plymouth balayée par les successions de nuées ardentes depuis le début de l'éruption en 1995, montre la désolation.



Photo05

Dans cet univers monochrome, voici ce qui reste de cette ville prospère qui réunissait environ 4 000 habitants ainsi que de somptueuses propriétés.



Photo06

Quelques arbustes font encore de la résistance.


Photo07

Le delta de la Belham River où des lahars (coulées de boue) viennent entacher la mer.



Photo08

Depuis le point d'observation Jack Boy Hill, on domine l'endroit où se trouvait Blackburne Airport. La taille des blocs montre la puissance des nuées.



Photo09

Le volcan a gagné plusieurs centaines de mètres sur la mer.



Photo10

Avant l'explosion du 11 février 2010, on pouvait encore voir la piste, la tour de contrôle et le terminal, tout a été enseveli sous des dizaines de mètres de dépôts.



Photo11

La zone dévastée reste exposée à des phénomènes particulièrement dangereux (explosions, nuées ardentes, lahars ou coulées de boue).


 

Photo22

A gauche de la photo on aperçoit un bout de cheminée qui correspond à une acienne rhumerie et probablement à sa droite le sommet d'un ancien moulin. La tour de contrôle n'était pas loin de ces édifices.




Photo12

Le responsable le voici, depuis Jack Boy Hill nous découvrons le dôme de la Soufrière Hills après l'explosion du 11 février 2010, l'hélicoptère de l'observatoire surveille l'évolution de la situation.



Photo13

Le dôme est constitué par l'ensemble de la masse de matériaux fumants qui se trouve au dessus du V de verdure. Ce volume sorti des entrailles du volcan ne fait, depuis le début de l'éruption, que de se construire et se détruire.



Photo14

La partie égeulée représente les matériaux expulsés lors de l'explosion partielle de février 2010.


Photo15

Le dôme est constitué d'une importante masse de matériaux chauds pouvant encore exploser ou s'écrouler.


Photo16

Depuis Jack Boy une petite nuée ardente a dévalé le flanc Est du volcan jeudi 15 avril à 10h25 (heure locale).


Photo17

Deuxième nuée à 10h52 (heure locale).


Photo18

Autre vision de la Soufrière Hills depuis l'observatoire du MVO.


Photo19

Nouvelle nuée encore sur le flanc Est du volcan vers 12h00 (heure locale) le même jour.


Photo21

Depuis la terrasse de l'observatoire nous attendons les nuées ardentes.


Photo20